La réflexologie dans l’histoire

Les premières trace de réflexologie plantaire remontent aux Égyptiens, on a en effet retrouvé a Sakkarah dans une tombe d’un médecin les premiers pictogrammes datant de 2500 av JC. On peut y voir deux thérapeutes massant deux patients, l’un aux pieds et l’autre à la main. D’après l’Institut de papyrus au Caire, les hiéroglyphes de cette fresque signifient : « Ne me fais pas mal », le praticien répondant : « Je ferai en sorte que tu me remercies ».

detente-reflexologie-1

Les routes commerciales entre l’Inde et l’Afrique ont pu amener ces connaissances vers l’Est. En Chine, c’est il y a 3000 ans que l’on commence à appliquer la doctrine réflexologique. “ La méthode d’observation des orteils ” s’intègre alors à un texte médical, “ Le classique de médecine interne de Huang ti ”. De manière générale c’est le concept fondamental de la Médecine Chinoise qui considère que le microcosme (ici du pied) représente le « macrocosme » du corps, qui lui-même est le reflet du macrocosme de l’univers: le tout est dans une partie du tout.

reflexologie-coree

Des symboles sanskrits représentant les points de réflexologie ont été trouvés sur les plantes de pieds de statues du dieu Vishnu. Entre 400 et 500 av. J.C. Des symboles similaires ont été trouvés sous les pieds de statue de Bouddha dans un temple en Chine près de Kusinara .

Pieds de bouddha

On pense que ces connaissances ont été apportées en occidents par Marco Polo ou par les missionnaires Franciscains.

En Amérique du Nord, les Indiens témoignent de leur pratique de la réflexologie plantaire, qui serait peut-être arrivé par les Incas dont le système médical était très avancé (plantes médicinales, trépanations du crâne…). Ceux-là auraient transmis leur savoir aux Indiens d’Amérique du Nord, qui pratiquent encore de nos jours ce type de thérapie, en particulier chez les Cherokees de Caroline du Nord. Dans cette tribu, le massage réflexe des pieds est considéré comme un art sacré, les pieds symbolisant la partie du corps qui relie l’homme à l’univers et aux esprits.

Dès le XIV° siècle, une variante de la réflexologie est pratiquée en Europe centrale par les classes populaires et les médecins au service de la royauté. Un ouvrage sur la thérapie des zones réflexes est publié en 1582 par les docteurs Adamus et A’talis.

Le concept de réflexologie apparaît au XIX° siècle grâce à des médecins européens étudiant le système nerveux. En 1838, à Londres, Sir Henry Head découvrit que “ certaines zones de la peau devenaient sensibles à la pression, lorsque un organe relié par un réseau nerveux à cette région était malade ”. Ses études cliniques ont permis d’établir “ les zones de Head ” ou “ zones d’hyperalgésie ”. Ceci constitue la base scientifique de l’étude des réflexes en neurophysiologie. Les recherches se poursuivent en Europe alors qu’en Amérique s’élabore la thérapie zonale.

En 1896, un physicien français, M.J. Babinski écrit un article, « les réflexes cutanés plantaires dans certaines maladies organiques du système nerveux central ».

En 1917, le Docteur William Fitzgerald (1872-1942) spécialiste en ORL, publie ses travaux dans “ Zones therapy ”. Il constate qu’une pression locale sur un doigt ou un orteil a un effet antalgique à distance sur une des dix zones du corps et peut ainsi calmer la douleur ressentie dans la zone douloureuse. Ce procédé est appelé “ thérapie zonale ” : il existe dix zones longitudinales et verticales allant du haut de la tête à l’extrémité des orteils. Chaque doigt et orteil appartiennent à une zone du corps. Ce procédé a été utilisé à cette époque  » à titre curatif  et anesthésique en petite chirurgie ” lors des opérations O.R.L. du Dr Fitzgerald.

dix_zone

Les bases de la réflexologie moderne s’appuient sur les travaux de Fitzgerald mais sont  synthétisés par Eunice Ingham (infirmière et physiothérapeute).  Elle applique alors le principe de la thérapie zonale aux pieds et ajoutent trois zones latérales pour aboutir au schéma des pieds et les différentes parties du corps. En 1938, Eunice Ingham, après l’étude de la réaction réflexe à la pression sur les pieds, écrit “ Stories the feet can tell ”.

hist2

C’est ainsi que naît la pratique réflexologique moderne avec la “ Méthode Ingham ”. Elle a initié des milliers de personnes à la réflexologie aux Etats-Unis, au Canada et en Europe. Elle est considérée comme la pionnière de la réflexologie moderne. Elle a défini les points et les zones réflexes sur les pieds et les mains qui correspondent à tous les organes, glandes et parties du corps. Son œuvre originale est enseignée exclusivement par l’école qu’elle a fondée, l’Institut International de Réflexologie.corps-pieds

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s